Evénement actuels
 
Evenements culturels Algérie - Galerie d'art


Voyage en Algérie antique

En collaboration avec l’Institut Français d’Alger et les éditions Barzakh,
la galerie d’art Benyaa a le plaisir de vous inviter
à l’exposition de photographies de Ferrante Ferranti.

Vernissage dimanche 08 décembre 2013 à  17H00
Durée de l'exposition: du 08 au 19 decembre 2013
Printemps des Poètes 2013 à Alger
Galerie d'art BENYAA
04, rue de Picardie, les Castors II, Bir Mourad Raïs – Alger.
Tél : 021 44 76 65 – Fax : 021 22 11 01
Email : farid@benyaa.com
 

Après avoir sillonné les rives de la Méditerranée et découvert les plus belles ruines antiques qui illustrent l’Imaginaire des Ruines, et après l’expérience des Ancêtres liés aux étoiles, scellant la découverte de l’Algérie aux côtés de Rachid Koraïchi, Ferrante Ferranti a pris la mesure d’un patrimoine antique algérien aussi exceptionnel que méconnu. L’idée de ce travail est donc née du désir de faire découvrir au lecteur, d’Algérie ou d’ailleurs, cet autre visage du pays, à travers des photographies inédites. Rarement les sites antiques d’Algérie n’auront été ainsi mis en valeur.

L’exposition propose 25 photographies de Ferrante Ferranti, susceptibles de donner au visiteur un aperçu de la promenade éblouie proposée dans le livre.

Voyage en Algérie antique
   Éditions Barzakh

 
Ferrante Ferranti
Ferrante Ferranti
Né le 13 janvier 1960 en Algérie, d'une mère sarde et d'un père sicilien.
Il prend sa première photographie à l’âge de dix-huit ans, une vague à Belle-Île-en-Mer.

Passionné par le livre de Fernand Pouillon, Les pierres sauvages, il se lance dans la formation d’architecte à Toulouse, qu’il achève à Paris-UP6 en 1985 avec un diplôme sur Les Théâtres et la scénographie à l'époque baroque.

Photographe voyageur, il est engagé depuis trente ans avec Dominique Fernandez dans une exploration commune du baroque et des différentes strates de civilisations, de la Syrie à la Bolivie en passant par la Sicile et Saint-Pétersbourg. Ses photographies dialoguent avec les textes de l’écrivain, qui le définit dans l’album Itinerrances (Actes Sud, 2013) comme « l’inventeur d’un langage qui relie le soleil aux ruines, en quête du sens caché sous les formes ».

Ensemble ils ont publié, entre autres : Le radeau de la Gorgone (Grasset, 1988) ; La perle et le croissant (Plon/Terre Humaine, 1995) ; Palerme et la Sicile (Stock, 1998) ; Le Voyage d’Italie (Plon, 1999) ; Mère Méditerranée (Grasset, 2000) ; Syrie (Stock, 2002) ; Sicile, Naples et Sibéries (Imprimerie Nationale, 2006, 2011 et 2013).

Il est l’auteur de Lire la photographie (éditions Bréal, 2002) et de L'esprit des ruines (Editions du Chêne, 2005) et coauteur de Les pierres vivantes, Lybie, Les Ancêtres liés aux étoiles, Imaginaires des ruines, Baroque catalan, Les empreintes du sacré, Itinerrances.

Ses images ont illustré des textes de Giovanni Careri, Andrei Makine, Patrick Straumann, Jean-Yves Leloup, Sashi Taroor.

Il s’est associé au photographe Mathieu Ferrier pour L’Orient intérieur, le palais Antaki à Alep (Philippe Rey, 2008) et Le Palais Sursock à Beyrouth (Philippe Rey, 2010).

Il collabore avec les revues Arts Sacrés, Connaissance des Arts et Artpassions.

Il a réalisé des portraits d’écrivains pour l’agence Opale.

A l’université d’Artois, à Arras, il a été professeur de civilisation hispanique de 2005 à 2011 et anime depuis 2009 un cycle de conférences annuel (La Renaissance italienne, le Baroque, la Méditerranée, les Ordres religieux, les hauts-lieux du sacré)

Il dirige des ateliers de photographie en France et à l’étranger (entre autres au Guatemala en 2004, en Indonésie en 2009 et en Serbie depuis 2010).

En 2009-2010, il a été en Résidence au Château d’Ecouen, Musée de la Renaissance, pour une « écriture de lumière », en liaison avec des lycéens de Garges-lès-Gonesse et Sarcelles.

En 2012, il a eu « carte blanche » par la Réunion des Musées Nationaux pour les expositions Cima da Conegliano (Musée du Luxembourg) et Hopper (Grand Palais).

 
Dominique Fernandez
Dominique Fernandez

D'origine mexicaine, il est fils du diplomate et critique Ramon Fernandez qui, de socialiste, est devenu collaborationniste pendant l'Occupation, participant au Congrès de Weimar en 1941.

Élève de École normale supérieure, agrégé d'italien en 1955, Dominique Fernandez devient en 1957 professeur à l’Institut français de Naples. En 1968, il soutient sa thèse sur L’Échec de Pavese, et devient docteur ès lettres. Il est ensuite nommé professeur d’italien à l’université de Haute Bretagne, l'une des deux universités de Rennes.

Il partage son temps entre son travail d'enseignant, l'écriture de ses livres et la rédaction de ses articles pour la Quinzaine littéraire, L'Express ou le Nouvel Observateur. Il reçoit le Prix Médicis en 1974, pour Porporino ou les Mystères de Naples, histoire d'un castrat dans l'Italie du XVIIIe siècle. En 1982, son roman fondé sur la vie de Pasolini, Dans la main de l'ange est couronné du Prix Goncourt.

À 77 ans, Dominique Fernandez a été élu à l'Académie française le 8 mars 2007, au siège laissé vacant par le décès du professeur Jean Bernard, et reçu sous la Coupole le 13 décembre 2007 par Pierre-Jean Rémy.

Il est l'inventeur de la « psychobiographie ». Grand voyageur, spécialiste de l'art baroque et de la culture italienne, Dominique Fernandez a ramené de ses nombreux voyages en Italie, en Bohême, au Portugal, en Russie, en Syrie, au Brésil ou en Bolivie des récits illustrés par le photographe Ferrante Ferranti, son compagnon durant 15 ans. Il ne fait pas mystère de son homosexualité, révélée au public lors de la parution de Porporino ou les Mystères de Naples, en 1975. En 1999, il prend la défense du PACS. Se qualifiant de « premier académicien ouvertement gay », il a fait figurer Ganymède sur le pommeau de son épée. 

 
Sabah Ferdi
Sabah Ferdi
Sabah Ferdi est Docteur en Sciences de l'Antiquite classique de l'Universite de Provence (1982), et diplome de l'Institut Pontifical d'Archeologie Chretienne de Rome. Elle est specialiste en iconographie, mythologie et archeologie antique. Elle fut conservateur en chef des sites et musees de Tipasa et de Cherchel de 1983 a 1985, chef de la circonscription archeologique de Tipasa de 1985 a 2000, et inspecteur du patrimoine archeologique et museologique de 2001 a 2008. Depuis 2008, elle travaille en tant que chercheur permanent au Centre National de Recherche en Archeologie.

Secretaire generale de l'ICOM Arabe de 1995 a 2001, coordinatrice nationale de projets euro-mediterraneens de 1999 a 2007 (Femam, PISAI, Anser et Archeomed) et co-directrice du corpus national des mosaiques d'Algerie, elle est l'auteur d'articles et d'ouvrages sur les mosaiques, les musees et l'antiquite tardive.
 
Michel Christol
Michel Christol

Né dans l'Hérault, Michel Christol fait ses études secondaires à Béziers puis ses études universitaires à Montpellier1. Élève de Hans-Georg Pflaum1,2, Michel Christol consacre sa thèse à la crise de l'Empire romain sous Valérien et Gallien sous la direction de William Seston puis de Charles Pietri, et la soutient sous la présidence d'André Chastagnol.

Il devient professeur à l'université de Paris-I en 1983, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 20083. En plus de ses fonctions enseignantes, Michel Christol a été directeur des Publications de la Sorbonne de 1989 à 2000, ainsi que président de la revue Gallia1.

Auteur de manuels, dont un, coécrit avec Daniel Nony, est constamment réédité depuis sa première parution en 1974, Michel Christol est un spécialiste de l'histoire politique romaine et de la province de Narbonnaise. Il est réputé pour ses analyses des sources épigraphiques, notamment en matière d'onomastique et de prosopographie2.

 
Rétrospective, Instantanés & Émotions
 

Ferrante Ferranti et Farid Benyaa
 
Exposition de photographies Algérie
 
Exposition de Ferrante Ferranti
 
Exposition à la galerie d'art Benyaa
 
Expostion splendeurs de l'Algérie antique
 
Dédicace Livre Algérie antique
Auteur et photographe Ferrante Ferranti
 
Docteur Sabah Ferdi
Docteur Sabah Ferdi
 
Professeur Dominique Fernandez
Professeur Dominique Fernandez
 
Selma Hellal & Sofiane Hadjadj
Selma Hellal & Sofiane Hadjadj - Éditions barzakh
 

Directeur institut français alger
A droite Monsieur Jean-Claude VOISIN, directeur de l'institut français d'alger

 
Artiste plasticien & galeriste Farid Benyaa
Artiste plasticien & galeriste Farid Benyaa
 
Expostion art Algérie
 
Algérie antique exposition
 
Auteur du livre Voyage en Algérie antique
 
Voyage en Algérie antique - Exposition
 
Photographe Ferrante Ferranti
 
Galerie d'art Benyaa Alger
 
Galerie d'art Benyaa Algérie
 
Artiste & Galeriste Farid Benyaa
 

Avec l'aimable collaboration de

L'Institut Français d’Alger
ART ALGERIE Europe
Online Shop - ART ALGERIE Europe

Retour à la liste des événements actuels
© Galerie Farid BENYAA - Alger - Algérie